TEMPLIERS, LES CHEVALIERS DU TEMPLE

février 01, 2020

TEMPLIERS, LES CHEVALIERS DU TEMPLE

Qui étaient les Templiers ?

Les Templiers étaient des guerriers qui se consacraient à la protection des pèlerins chrétiens en Terre Sainte pendant les croisades. L'ordre militaire a été fondé vers 1118 lorsque Hugues de Payens, un chevalier français, a créé les Pauvres Compagnons du Christ et le Temple de Salomon - ou les Templiers en abrégé. Basés au Mont du Temple à Jérusalem, les membres s'engageaient à mener une vie de chasteté, d'obéissance et de pauvreté, en s'abstenant de jouer, de boire et même de jurer.

 

Médaillon des Templiers

 

Les Templiers étaient connus pour bien plus que leurs prouesses militaires et leur style de vie moral. Ils sont devenus l'une des forces les plus riches et les plus puissantes d'Europe après avoir créé une banque qui permettait aux pèlerins de déposer de l'argent dans leur pays d'origine et de le retirer en Terre Sainte.

 

DiversTempliers

 

Leur influence a atteint un nouveau sommet en 1139, lorsque le pape Innocent II a émis une bulle papale les exemptant de payer des impôts... et décrétant que la seule autorité à laquelle ils devaient répondre était le pape. Au sommet de leur pouvoir, les Templiers possédaient l'île de Chypre, une flotte de navires et prêtaient de l'argent aux rois. Mais tous les rois n'étaient pas des clients satisfaits.

 

Chevaliers du Temple

 

Une élite puissante gagnant en pouvoir et en richesses

Après la prise de Jérusalem par les combattants chrétiens au cours de la première croisade, des groupes de pèlerins de toute l'Europe occidentale ont commencé à visiter la Terre Sainte. Vers 1118, un chevalier français nommé Hugues de Payens a fondé un ordre militaire consacré à la protection de ces pèlerins, l'appelant les Pauvres Chevaliers du Temple du roi Salomon (plus tard les Templiers).

 

Hugues de Payens

 

En 1129, les chevaliers ont reçu l'approbation officielle de l'Église catholique, et de nouvelles recrues et de somptueuses donations ont commencé à affluer de toute l'Europe. Connus pour leur code de conduite austère et leur style vestimentaire caractéristique (habits blancs ornés d'une croix rouge), les Templiers ont créé de nouveaux chapitres dans toute l'Europe occidentale. Ils ont acquis une réputation de guerriers féroces pendant les croisades et ont mis en place un réseau de banques, ce qui leur a permis d'acquérir une énorme influence financière. Au plus fort de leur influence, ils possédaient une importante flotte de navires, étaient propriétaires de l'île de Chypre et servaient de prêteur principal aux monarques et aux nobles européens.

 

Guerrier du Temple

 

La rançon du succès

On retrouve, dans l’histoire  des Templiers, des similitudes de parcours avec les Moines Shaolin en Chine par exemple, où une armée d’élite devenant trop puissante, tendant vers l’indépendance vis-à-vis du pouvoir officiel de par sa religion, est privée soudainement de son existence.

Les soldats musulmans reprennent Jérusalem et renversent le cours des croisades à la fin du 12ème siècle, forçant les Templiers à déplacer leur base d'opérations à Paris. Là, le roi Philippe IV décida de faire tomber l'ordre, peut-être parce que les Templiers avaient refusé au souverain endetté des prêts supplémentaires.

 

Vers le bucher

 

Le 13 octobre 1307, des dizaines de templiers français furent arrêtés et sauvagement torturés jusqu'à ce que beaucoup d'entre eux avouent de fausses accusations. Trois ans plus tard, des dizaines d'entre eux furent brûlés sur le bûcher à Paris. Sous la pression du roi Philippe, le pape Clément V dissout à contrecœur les Templiers en 1312.

 

Brûlés

 

Si la plupart des historiens s'accordent à dire que les Templiers ont été totalement dissous il y a 700 ans, certains pensent que l'ordre est passé dans la clandestinité et qu'il existe encore aujourd'hui. Au XVIIIe siècle, certaines organisations, notamment les francs-maçons, ont fait revivre certains des symboles et traditions des chevaliers médiévaux. Plus récemment, des histoires sur les légendaires Templiers - qu'ils aient déterré le Saint Graal en occupant le Mont du Temple, par exemple, ou qu'ils aient caché un secret capable de détruire l'Église catholique - ont trouvé leur chemin dans les livres et les films populaires.

 

Guerrier retranché

 

Qu'est-il arrivé aux Templiers ?

Lorsque les croisades ont pris fin après la chute d'Acre, les Templiers se sont retirés à Paris, où ils se sont concentrés sur leurs activités bancaires. Le 13 octobre 1307, le roi Philippe IV de France, à qui les Templiers avaient refusé des prêts supplémentaires, fit arrêter et torturer un groupe de chevaliers jusqu'à ce qu'ils fassent de faux aveux de dépravation. En 1309, sous les yeux de la ville de Paris, des dizaines de Templiers furent brûlés sur le bûcher pour leurs crimes présumés.

 

Condamnés

 

Sous la pression de la couronne française, le pape Clément V dissout officiellement l'ordre en 1312 et redistribue leurs richesses. Des rumeurs selon lesquelles les Templiers gardaient des objets tels que le Saint Graal et le Suaire de Turin ont commencé à circuler parmi les théoriciens du complot. Des livres et des films populaires comme Le Da Vinci Code continuent aujourd'hui à susciter la curiosité des Templiers.

 

Les Templiers après

 

Le symbole des Templiers : La Croix de Lorraine

La Croix de Lorraine est une croix à double barre qui figure en bonne place dans les armoiries des ducs de Lorraine (Lotharingie). Après que le noble lorrain Godefroy de Bouillon soit devenu le roi de Jérusalem pendant la première croisade, le symbole gagna plus d'importance que les autres croix, inclusivement la Croix de Jérusalem qui lui succéda en cela. Lorsque les Templiers sont arrivés en Terre Sainte, ils ont adoptée la Croix de Lorraine comme symbole de leur ordre.

 

Croix de Lorraine

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Croix de Lorraine était un symbole de la résistance française à la domination nazie dont le Général De Gaulle s’était accaparé. Certains observateurs aux yeux d'aigle ont prétendu repérer la Croix de Lorraine dans les logos d'Exxon et de Nabisco et même sur les biscuits Oreo.