LES SOSIES COMPLOTISTES

mars 01, 2020

LES SOSIES COMPLOTISTES

Ils voyageraient dans le temps afin de nous sauver d'un péril imminent. Ils agiraient sur le cours de l'histoire, sur les événements clefs de notre évolution. Une sorte de « retour vers le futur ». Mais sont-ce des anges gardiens incarnés, ou de simples hasards de la génétique humaine. Dans tous les cas, il n'en faut pas moins pour susciter les commentaires acerbes des sceptiques destructeurs qui, afin de se rassurer, n'y voient que l'expression de théories du complot. Non, non, nous ne mélangeons pas deux sujets distincts ! Du moins, cela ne nous appartient pas...

Quand Kristin Kinsey, responsable des Matériaux Digitaux et Visuels a ressorti cette photo des archives de la division « Special Collections » de l'Université de Washington, elle n'aurait jamais pensé créer autant de remous dans la sphère médiatique polémiste.

Le climat est en péril et, d'ici 2050, beaucoup d'entre vous qui lisent ce texte pourraient être sous l'eau. Donald Trump veut se retirer de l'Accord de Paris sur le climat, et son Agence de protection de l'environnement semble travailler pour l'industrie des combustibles fossiles. Pas étonnant que Greta Thunberg, 16 ans, militante pour le changement climatique, en ait assez de la façon dont nos dirigeants abordent le réchauffement de la planète. "Je veux que vous agissiez comme si la maison était en feu", a-t-elle déclaré, "parce qu'elle l'est".

C'est une constatation assez sombre, c'est sûr. Mais en cette ère de malheur imminent, nous avons besoin de toute la légèreté possible. Entrez dans cette photographie de 1898, prise pendant la ruée vers l'or dans le nord-ouest du Canada et publiée sur un compte Twitter. Elle semble montrer une jeune fille, qui ressemble beaucoup à Greta Thunberg, en train de faire fonctionner un "rocker" dans une mine d'or.

Sachant à quel point chercher de l'or n'est pas une activité très écologique, d'aucun pourrait y voir un acte symbolique des dieux, ou autre effet du karma... Mais, aussi absurde qu'il puisse paraître, ce parallèle imaginaire est pour le moins intriguant.

Pourtant, ce qui nous parait plus intriguant encore, et de manière plus négative, c'est cette tendance générale de la part de la communication sociale et des pseudo-journalistes d'Internet et des réseaux sociaux, à attribuer à ce phénomène étrange la qualité de théorie du complot, et de voir qu'en plus de cela, personne ne s'en offusque.

On fini par définir tout phénomène étrange comme quelque chose de fomenté, de manipulé, comme si l'on voulait occulter l'occulte, renier les mondes invisibles, ignorer les phénomènes inexplicables qui sont pourtant factuels, de toute évidence naturels, et qui défient l'entendement. Cela ne serait-il pas une manière de se débarrasser de l'indésirable, une solution de facilité qui satisferait tous ceux qui se complaisent dans un confort fallacieux et fuiraient toute source de peur comme la peste ? Ou peut-être y aurait-il derrière cela une vraie théorie du complot : détourner l'attention que Greta Thunberg s'évertue, corps et âme, à tenter de canaliser...

Que signifie le terme de « théorie du complot » ? Bien qu'officiellement cette qualification apparaît au 18ème siècle au travers des écrits de l'abbé Augustin Barruel, dénonçant les événtuelles implications de la franc-maçonnerie et des Illuminés de Bavières, les Illuminati, dans une potentielle organisation de la révolution française, on pourrait également énumérer de tels complots théoriques tout au long de l'histoire de l'humanité.

Ne serait-ce que le chaînon manquant, la fin des dinosaures, la transformation du prince Siddhartha Gautama, la perte de Leonidas et de ses 300, ou encore la crucifixion de Jésus. Le concept de théorie du complot étant admis, qui pourrait affirmer qu'aucune manipulation directe ou indirect, mais volontaire, n'a été à l'origine de ces faits historiques ? Ces étrangetés de la nature n'ont rien de théories du complot qui elles, sont basées sur des actes intentionnels probables, potentiellement cachés, de la part d'êtres humains.

Là, le phénomène est tout autre. Il n'y a pas de magie, il n'y a pas de maléfice et nous ne sommes plus au moyen-age. En médecine chinoise et en naturopathie, on parle de similitude de forme lorsque la nature produit des éléments dont la forme rappelle de manière impressionnante un animale, un personnage symbolique ou tout simplement un être humain.

De même, certains enfants semble se rappeler de vies antérieures en décrivant des situations et des lieux qui sont plus tard vérifiés. Ces phénomènes suggèrent des interprétations logiques mais pourtant tellement insensées. Mais un sosie, même intemporel, ce n'est pas quelque chose d'extraordinaire. C'est le degré de ressemblance qui en fait l'exception.

Laissons-nous un peu aller à la rêverie. Oui, c'est Greta Thunberg qui aidait, certainement forcée, ses parents à chercher de l'or en 1898. Oui, c'est bien Mesut Ozil qui conduisait une Ferrari en 1924.

Peut-être que cette jeune fille de 1898, une fois libérée, aurait pu se battre pour que l'on ne creuse plus le sol de manière hystérique, ni ne répande ce poison de mercure utilisé pour séparer l'or de la roche.

Peut-être qu'Enzo Ferrari serait devenu passionné du ballon rond, en entrant à l'âge de 10 ans dans un stade plutôt que dans un circuit automobile, au point de devenir le plus rapide dans de longues conduites de balle, aux larges et subtiles courbes, en traversant un terrain de football.

Et il y en bien d'autres encore, plus ou moins connus.

Pourquoi ne pas l'accepter simplement. Pourquoi ne pas le prendre comme un clin d’œil de la nature, qui nous rappelle que finalement nous sommes tous similaires, sans pouvoir être égaux, que rien n'est permanent, mais que l'histoire se répète à l'infini sans jamais être vraiment la même.

Et ne devrions-nous peut-être pas arrêter de susciter ces complots purement théoriques, des théories du complot à tout-va?