LA CLOCHE NAZIE

juillet 28, 2020

LA CLOCHE NAZIE

Depuis des décennies, des rumeurs circulent sur "Die Glocke", "la Cloche", un vaisseau spatial de type OVNI développé par les nazis pendant la seconde guerre mondiale. De plus en plus d'évidences confirment aujourd'hui le fait que les Allemands de l'ère nazie auraient développé des technologies avancées qui leur ont certainement permis d'effectuer des missions secrètes au delà de notre planète.

 

Un programme spatial secret nazi ?
De nouveaux documents et des entretiens personnels confirment l'existence d'un programme spatial nazi secret. Il est rapporté que la technologie nazie a permis aux Allemands de voyager au-delà de la Terre en utilisant un concept appelé la "Cloche Nazie", alias "Die Glocke". Au cœur du programme spatial nazi, la "Cloche" a peut-être joué un rôle dans le développement de la technologie des OVNI d'origine terrestre.

 


Qu'est-ce que la cloche nazie ?
Ceux qui prétendent que les nazis ont visité la Lune, Mars et peut-être le système solaire d'Aldebaran, parlent souvent de l'évidence de la Cloche. Ce vaisseau avait une source d'énergie inconnue qui était capable d'alimenter un vol soutenu au-delà de l'orbite terrestre.
Bien que cette technologie énergétique était inconnue du reste du monde, elle était un élément central du programme spatial secret de l'Allemagne nazie qui avait débuté plus d'un siècle auparavant.

 


Les rumeurs persistantes selon lesquelles les nazis auraient utilisé la Cloche comme point central pendant la période de réunification de l'Allemagne (connue sous le nom de "Wiedervereinigung") abondent. Beaucoup ont qualifié la Cloche de "Wunderwaffe", ce qui signifie "Arme Miracle".
Avec son large fond et son sommet relativement étroit - semblable à une cloche d'église - la Cloche a reçu son nom en raison de sa forme.

 


Des témoins affirment que la Cloche mesurait de 4 à 5 mètres de haut et environ 4 mètres de large. Ceux qui affirment connaître la Cloche disent qu'elle était fabriquée avec un métal très dur et lourd, ainsi qu'avec un métal plus léger le "Leichtmetall". Ces témoins affirment que les concepteurs de la Cloche ont également utilisé du peroxyde de béryllium et du peroxyde de thorium.

 


Comment fonctionne la Cloche nazie ?
On dit que la cloche avait une zone d'effet s'étendant entre 150 et 200 mètres autour de l'embarcation. Certains prétendent que des choses inexplicables se sont produites dans cette zone, telles que la formation de cristaux dans les tissus animaux, la décomposition de la matière végétale en une substance grasse, et la gélification et la séparation du sang.
La soucoupe volante en cloche serait alimentée par un carburant liquide appelé "Sérum 525" ou "Xerum 525". Des témoins privilégiés décrivent le combustible comme étant de couleur rouge cerise, velours ou marron, avec une texture visqueuse, dense et gluante. Certains, dont l'auteur Henry Stevens, affirment que ce liquide était en fait du mercure rouge. Le fameux mercure rouge, si prisé des alchimistes.

 


Ce sérum 525 était placé dans de grands cylindres contrarotatifs qui tournaient à grande vitesse. La rotation rapide, combinée au tube électrostatique hautement chargé, a créé une propulsion anti-gravité qui a propulsé les vaisseaux spatiaux à des hauteurs et des vitesses de déplacement considérables.
Les historiens qui ont un penchant pour les théories du complot affirment que la cloche volante allemande était logée dans des installations appelées "Der Riese", "Le Géant". La plus connue des Der Riese était situé près de la mine Wenceslaus en Pologne, à une distance de route de la frontière tchèque.

 

 

Preuves de l'existence de la Cloche nazie

Après la fin de la seconde guerre mondiale, de nombreux nazis ont été jugés par des tribunaux pour crimes de guerre pour crimes contre l'humanité et violations des droits de l'homme. L'un des accusés était Jakob Sporrenberg, un ancien Obergruppenfuhrer SS nazi, l'un des plus hauts gradés SS nazis commissionnés.
Un tribunal polonais pour crimes de guerre a jugé Sporrenberg pour le meurtre de 60 ingénieurs, scientifiques et techniciens allemands. Dans sa déclaration sous serment, Sporrenberg a donné des détails sur le projet "Cloche Nazie", l'appelant "Die Glocke". Décrivant le secret qui entoure le projet de la Cloche, Sporrenberg a admis que les scientifiques et les ingénieurs ont été assassinés pour les empêcher de divulguer au monde extérieur tout détail de la technologie avec ceux qui ne faisaient pas partie du programme.

 


Selon la déclaration sous serment de Sporrenberg, la Cloche était une technologie très avancée qui produisait un sifflement ou un bourdonnement lorsqu'elle était opérationnelle. Il a noté qu'à cause de ce son, ses compatriotes allemands ont appelé la Cloche "Der Bienenstock", le mot allemand pour "La Ruche".

Mais les indices de l'existence de la Cloche nazie ne s'arrête pas à Sporrenberg. De nombreux théoriciens de la conspiration considèrent les peintures de l'artiste de la fin du XIXe siècle, Charles A. A. Dellschau, comme une preuve supplémentaire de l'existence antérieure de la Cloche.

 


Les images de Dellschau de la Cloche anti-gravité pourraient indiquer que les ingénieurs allemands connaissaient la Cloche bien avant qu'elle ne soit réellement déployée pendant la seconde guerre mondiale. Certains prétendent même que les peintures de la Cloche de Dellschau sont la preuve qu'il était en contact avec des extraterrestres hyper-intelligents ayant un programme pro-nazi.
Dellschau a peint des images très détaillées de l'embarcation avant le projet de la Cloche des Nazis. L'artiste était membre du cryptique "German Sonora Aero Club Collective", un groupe qui construisait des plans d'avions d'exploration. L'art de Dellschau était identique à ce qui allait bientôt être surnommé "Die Glocke".

Si Dellschau n'avait achevé qu'un seul tableau, on pourrait facilement le considérer comme une coïncidence. Cependant, il a peint des centaines d'embarcations qui ressemblent de façon frappante à la cloche.

 

Littérature sur l'existence de la Cloche nazie
Ceux qui croient en la technologie de la Cloche nazie citent souvent les écrits de plusieurs auteurs.

Igor Witkowski
Witkowski est un auteur, rédacteur et journaliste militaire polonais contemporain. En 2003, il a publié son livre "Prawda o Wunderwaffe", qui se traduit par "La vérité sur l'arme magique". Le livre comprend une description détaillée de la conception de la Cloche. Le livre de Witkowski a finalement été réimprimé en Allemagne sous le titre "Die Wahrheit über die Wunderwaffe".

 


Dans son texte, Witkowski fait référence à la technologie futuriste allemande des OVNI sous le nom de "Cloche nazie". Il rapporte qu'il a découvert les premières preuves de la Cloche en 1997 en examinant les transcriptions classées du témoignage de Sporrenberg devant le tribunal polonais des crimes de guerre. Witkowski dit qu'il a également reçu les documents d'un individu non-nommé qui avait travaillé au sein de la communauté du renseignement polonais. Il ajoute que, malheureusement, il n'a pas été autorisé à faire des copies des documents, et qu'il ne pouvait que transcrire leur contenu.
Witkowski affirme également que cinq des sept premiers ingénieurs du projet "Die Glocke" ont péri pendant les essais.

 

 

Il écrit que les ruines du banc d'essai de la Cloche se trouvent dans une structure en béton d'une mine de Wenceslaus située à environ deux miles du complex souterrain Sokolec des travaux du projet Der Riese. Selon Witkowski, la Cloche a finalement été déplacée dans un pays d'Amérique du Sud gouverné par un groupe de sympathisants nazis.

 


Nick Cook
Nick Cook était un journaliste militaire et un auteur. Développant les écrits de Witkowski sur la cloche nazie, Cook fournit ses propres opinions et recherches dans son livre, "The hunt for zero point", "La chasse au point zéro". Cook pense que la Cloche a finalement été transportée aux États-Unis en vertu d'un accord entre le général SS Hans Kammler et les responsables américains.

Henry Stevens
Dans son livre de 2007, "Hitler's Suppressed and Still-Secret Weapons, Science and Technology", Henry Stevens écrit que le combustible à teinte violette utilisé pour alimenter la Cloche était du mercure rouge, car le mercure conventionnel ne contient pas de composés fluides. Stevens raconte également l'histoire d'un scientifique allemand, Otto Cerny, qui a parlé à un adolescent, Greg Rowe, de la technologie spéciale du Troisième Reich qui utilisait un miroir concave au sommet d'un dispositif que l'on pense être la Cloche nazie. Rowe prétend que Cerny lui a dit que cet appareil était même capable de générer des images du passé.

 


De nombreux autres écrivains, dont Jim Marrs et Joseph P. Farrell, ont fait mention de la cloche dans leurs publications, associant souvent cette "Wunderwaffen" ou "Arme Miracle" à l'occultisme nazi, à l'énergie libre et aux recherches anti-gravité.

Qu'est-il arrivé à la cloche après la seconde guerre mondiale?
De nombreux théoriciens du complot s'accordent à dire que les nazis ont déplacé le lieu de la cloche vers le cercle arctique et/ou l'Amérique du Sud après l'exécution de leurs meilleurs scientifiques.

Il a été dit que les dirigeants nazis ont poursuivi leur programme spatial secret en développant des technologies OVNI et en communiquant avec des êtres extraterrestres par des canaux dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale.

 



Certains complotistes pensent qu'une poignée de dirigeants nazis se sont rendus dans le système solaire d'Aldebaran avec la technologie de la Cloche. et que des extraterrestres ont transféré par télépathie d'autres schémas d'OVNI à des médiums. D'autres pensent que les nazis ont toujours des bases secrètes de développement d'OVNI dans l'Arctique qui n'ont pas encore été découvertes par le monde "extérieur".

Les services secrets
Mais les divers amendements apportés à la Freedom of Information Act (FOIA) depuis 1995, ont permis la révélation d'une énorme quantité de faits, plus extraordinaires les uns que les autres, que l'on continue à découvrir aujourd'hui.

 

 

C'est nottament le cas de dossiers du FBI et de la CIA. Et ne manquent pas d'y apparaitre, des rapport et des témoignages sur des soucoupes volantes, des vaisseaux circulairent, des vaisseaux volant sans ailes, conçus, créés, utilisables, aperçus volant au dessus d'installation nazies en Allemagne, durant la seconde guerre mondiale.
Mais... et la Cloche?...

Le cas Kecksburg
Le 9 Décembre 1965, juste à côté de Kecksburg en Pennsylvanie, un OVNI étrange est apparu dans le ciel, laissant une trainée lumineuse orange, et finissant en se crashant dans une forêt.

 

 

L'armée et les agents fédéraux étaient sur place presqu'immédiatement. Un périmètre de sécurité fut installé.

 

 

Certains témoins ont vu l'objet lorsqu'il était à terre, et avant qu'il ne soit évacué, couvert, par deux camions.

 

 

On le décrit ayant la forme d'un gland de chêne, de couleur métalique cuivrée et brillante, avec des hyeroglyphes étranges autour de sa base, de la taille d'une voiture.

 

 

Il avait en fait, toutes les caracteritiques de la Cloche Nazie.