10 THÉORIES DU COMPLOT

octobre 27, 2019

10 THÉORIES DU COMPLOT

Aujourd'hui, alors que nous vivons à l'ère de la surinformation, les théories du complot abondent. Il y en a littéralement des milliers qui couvrent pratiquement tous les aspects de notre vie, passés et présents.
Cet article traite spécifiquement, de dix théories du complot parmi les plus répandues et persistantes, en vous offrant un accès aux dessous des histoires officielles. N'y a-t-il vraiment pas de fumée sans feu?

 

L'ASSASSINAT DE JFK

Une chose est sure : Le président John F. Kennedy a été assassiné le 22 novembre 1963, frappé par deux balles, l'une dans le cou et l'autre dans la tête, alors qu'il se trouvait dans une limousine à toit ouvert sur la Dealey Plaza à Dallas. Lee Harvey Oswald a été immédiatement accusé de l'avoir tué, et une commission présidentielle dirigée par le juge en chef Earl Warren a conclu qu'Oswald agissait seul. Cette conclusion n'a jamais été acceptée par le public. Un sondage réalisé en 2003 par ABC News a révélé que 70 % des Américains pensent que la mort de Kennedy est le résultat d'un complot plus large. La trajectoire des balles, disent certains, ne correspondait pas à celle du perchoir d'Oswald au sixième étage du Texas School Book Depository.

 

 

D'autres suggèrent qu'un deuxième tireur, peut-être sur le monticule herbeux du Dealey Plaza, a participé à la fusillade. D'autres croient en une conspiration encore plus large. Kennedy a-t-il été tué par des agents de la CIA par représaille au sujet de ''la baie des Cochons''? A la demande ou avec la complicité du vice-président Lyndon Johnson ? Par des agents du KGB ? Par la mafia, voulant mettre un terme a l'action de Robert Kennedy qui initiait la poursuite des réseaux du crime organisé ? La spéculation sur l'un des assassinats politiques les plus célèbres de l'histoire est un jeu sans fin, si populaire que la plupart des gens restent convaincus que la vérité leur est cachée. Seulement 32% des personnes interrogées par ABC pensent qu'Oswald a commis le meurtre tout seul.

 

LE 11 SEPTEMBRE

Depuis l'assassinat de JFK, il n'y a pas eu de tragédie nationale aussi profondément ancrée dans l'esprit des Américains, ou qui a donné lieu à autant d'explications alternatives. Alors que les vidéos et les photographies des deux avions percutant les tours du World Trade Center sont célèbres dans le monde entier, la profusion d'indices documentées n'a fait qu'alimenter encore plus les théories du complot. Un sondage de Zogby du mois de mai 2006 a révélé que 42 % des Américains croyaient que le gouvernement et la commission du 11 septembre "...ont caché ou refusé d'enquêter sur des indices critiques qui contredisent leur explication officielle des attaques du 11 septembre".

 

 

Pourquoi les militaires n'ont-ils pas réussi à intercepter les avions détournés ? Le gouvernement avait-il donné un ordre de "se retirer" pour minimiser l'ingérence dans un plan secret visant à détruire les bâtiments et à blâmer les terroristes islamiques ? En 2005, Popular Mechanics a publié une enquête massive sur des allégations similaires et des réponses à celles-ci. L'équipe chargée du rapport a déclaré que le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) n'avait pas d'antécédents et que leurs avions de chasse n'étaient donc pas préparés à intercepter des aéronefs qui avaient quitté leur route. Et bien que l'équipe n'ait trouvé aucune preuve que le gouvernement ait pu planifié les attentats, l'absence de preuves n'a jamais vraiment arrêté les théoriciens du complot...

 

 LA ZONE 51 ET LES ALIENS

Nous avons peut-être obtenu le Tang et les aliments lyophilisés, grâce aux programmes spatiaux, mais de qui avons-nous obtenu des innovations comme le chasseur furtif, le transistor et le Kevlar? Des extraterrestres, bien sûr. Les théoriciens du complot pensent que les restes des engins spatiaux d'OVNI écrasés sont stockés dans la zone 51, une base de l'armée de l'air à environ 150 miles de Las Vegas, où les scientifiques du gouvernement pratiquent l'ingénierie inverse de la technologie hautement avancée des extraterrestres. L'idée proviendrait d'une variété d'observations d'OVNI dans la région suite au témoignage d'un ingénieur, Bob Lazar, qui dit avoir eu accès à du matériel extraterrestre dans un vaisseau spatial étrange qui aurait été recueilli par l'armée.

 

 

Certains croient que le gouvernement étudie le voyage dans le temps dans la zone 51, également connue sous le nom de Groom Lake ou Dreamland. Le gouvernement a mis au point des avions et des systèmes d'armes perfectionnés à la base aérienne de Nellis, à proximité, notamment des bombardiers furtifs et des avions de reconnaissance. La position officielle du gouvernement, à savoir que les informations sur la zone 51 sont classifiés à des fins de sécurité nationale, est considérée comme une preuve supplémentaire que les militaires cachent des aliens ou des engins spatiaux extraterrestres. L'histoire était un peu éteinte ces dernières années, malgré quelques témoignages vidéo occasionnels, mais Bob Lazar est sorti de l'ombre il y a peu... 

 

PAUL EST MORT

Paul McCartney n'a jamais écrit "Maybe I'm amazed" Il n'a jamais formé le groupe Wings. Il ne s'est jamais heurté à Yoko, n'est jamais devenu végétarien et n'a jamais eu d'enfants. Quand la reine Elizabeth l'a fait chevalier en 1997, elle faisait chevalier quelqu'un d'autre. C'est parce que, selon certains Beatlemaniacs, Paul McCartney serait mort en secret en 1966. Les théoriciens prétendent que les autres Beatles ont couvert sa mort en engageant quelqu'un qui lui ressemblait, qui chantait comme lui et qui avait la même personnalité joviale. Mais la culpabilité a fini par les atteindre et ils auraient commencé à cacher des indices dans leur musique. Dans la chanson "Taxman", George Harrison donne son "conseil pour ceux qui meurent", c'est-à-dire Paul. Tout l'album ''Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band'' était inondé d'indices sur ''Paul-est-mort'' : les Beatles auraient formé un "nouveau" groupe avec un membre fictif nommé Billy Shears, supposément le nom du remplaçant de Paul. L'album contenait "A Day in the Life" de John Lennon, dont les paroles "He blew his mind out in a car" et la phrase enregistrée "Paul is dead, miss him, miss him, miss him", qui devient évidente seulement lorsque la chanson est jouée à l'envers. Lennon aurait marmonné aussi, "J'ai enterré Paul" à la fin de "Strawberry Fields Forever" (dans des interviews, Lennon a affirmé que l'expression était en fait "cranberry sauce" et a nié l'existence de tout message).

 

 

Ceux qui croient en la rumeur ''Paul-est-mort'' pensent que les Beatles ont accompagné ces boucles d'enregistrement inverses et ces références voilées à la mort, avec des couvertures d'album qui illustraient la perte de leur ami. La couverture originale de l'album ''Yesterday and Today'' de 1966, présentait les Beatles posés au milieu de viande crue et de morceaux de poupées démembrées, symbolisant l'horrible accident de McCartney. Si les fans plaçaient un miroir devant la pochette de l'album ''Sgt Pepper'', les mots ''Lonely Hearts'' sur le logo du tambour pourraient être lus comme "1 ONE 1 X HE DIE 1 ONE 1". Et bien sûr, il y a la couverture de ''Abbey Road'', sur laquelle John, George et Ringo ont fait semblant de traverser la rue comme une procession funèbre. John habillé en blanc, comme un ecclésiastique ou, comme dans certaines cultures asiatiques, exprimant un deuil. Ringo, le pleureur, habillé en noir. George portant un jean, comme un fossoyeur. Paul ne portait pas de chaussures (il n'en avait pas besoin, parce qu'il était mort) et il est sorti avec les autres. Si Paul est mort, alors son imposteur est toujours en liberté. Il a rencontré et épousé Linda Eastman, avec qui il a eu quatre enfants avant de la perdre à la suite d'un cancer du sein en 1998. Il a sorti un album live en 1993 intitulé Paul Is Live, et a produit plus de 20 albums solo, sans compter ceux publiés avec les Wings. Puis il a enduré un terrible divorce avec Heather Mills, ce qui a pu lui faire regretter d'être mort, ou du moins, d'être encore Billy Shears. Qui est le vrai McCartney ? Le monde ne le saura peut-être jamais.

 

LES SOCIÉTÉS SECRÈTES CONTROLENT LE MONDE

Si vous étiez vraiment un membre de l'élite mondiale, vous le sauriez déjà : le monde est gouverné par une minorité puissante et secrète. Beaucoup d'entre nous ont entendu dire qu'en 2004, les deux candidats à la Maison-Blanche étaient membres de la société secrète Skull and Bones de l'Université Yale, dont beaucoup de membres ont accédé à des postes importants. Mais Skull and Bones n'est rien comparé aux mystérieuses cabales qui occupent pratiquement tous les sièges du pouvoir, des couloirs du gouvernement aux salles de conférence de Wall Street. Prenons l'exemple des Illuminati, une secte dont on dit qu'elle est originaire de l'Allemagne du XVIIIe siècle et qui serait responsable du symbole de la pyramide et de l'œil qui orne le billet de 1 $ : ils veulent fomenter des guerres mondiales pour renforcer l'argument en faveur de la création d'un gouvernement mondial (qui serait, bien sûr, de nature satanique).

 

 

Ou considérez les francs-maçons, qui vantent leur groupe comme "la plus ancienne et la plus grande fraternité mondiale" et se vantent d'avoir des anciens élèves comme George Washington. Certains pensent que malgré les dons en espèces à des œuvres caritatives, ils complotent secrètement votre défaite dans les temples maçonniques à travers le monde. Ou peut-être que, d'après certaines théories, les gars qui tirent les ficelles ne sont pas du tout cachés dans l'ombre. Il pourrait s'agir de l'intelligentsia du Council on Foreign Relations, un cadre de fanatiques de la politique qui considéreraient leurs objectifs comme la publication d'une revue bimestrielle érudite et l'établissement d'un gouvernement mondial unifié - pas nécessairement dans cet ordre.

 

 

L'HOMME N'EST JAMAIS ALLÉ SUR LA LUNE

Cela fait maintenant près de quarante ans que Neil Armstrong a fait son "pas de géant pour l'humanité" - s'il a jamais mis les pieds sur cette planète. Les sceptiques disent que le gouvernement américain, désespéré de battre les Russes dans la course à l'espace, a simulé l'alunissage, Armstrong et Buzz Aldrin jouant leur mission sur un plateau de tournage secret, situé (selon la théorie) soit haut dans les collines d'Hollywood, soit profondément dans la zone 51. Avec les photos et les vidéos des missions Apollo disponibles uniquement par l'intermédiaire de la NASA, il n'y a aucune vérification indépendante, aucun indice sérieux pouvant laisser penser que les alunissages n'étaient rien d'autre qu'un canular. Alors, l'argument? Le film d'Aldrin plantant un drapeau américain flottant sur la lune, ce qui prouve qu'il n'était pas dans l'espace. Le mouvement du drapeau, disent-ils, montre clairement la présence du vent, ce qui est impossible dans le vide. La NASA dit qu'Aldrin tordait le mât du drapeau pour bien le faire tenir dans le sol lunaire, ce qui a fait bouger le drapeau.

 

 

Et peu importe que les astronautes aient rapporté des centaines de roches lunaires vérifiées par des experts indépendants. Les théoriciens ont même suggéré que le cinéaste Stanley Kubrick aurait pu aider la NASA à simuler le premier atterrissage lunaire, étant donné que son film de 1968 2001 : A Space Odessey prouve que la technologie existait à l'époque pour créer artificiellement un décor spatial. Quant à Virgil I. Grissom, Edward H. White et Roger B. Chaffee, trois astronautes qui sont morts dans un incendie alors qu'ils testaient du matériel pour la première mission lunaire ? Ils ont été exécutés par le gouvernement américain, qui craignait d'être sur le point de révéler la vérité. Aussi farfelue que puisse paraître la théorie du canular, un sondage Gallup de 1999 a montré qu'elle est relativement durable : 6% des Américains ont dit qu'ils pensaient que les alunissages étaient faux, et 5% ont dit qu'ils étaient indécis.

 

JÉSUS ET MARIE-MADELEINE

Jésus et Marie-Madeleine auraient pu être mariés, c'est ce que dit l'évangile de Philippe. Certes, c'est l'intrigue de base du Da Vinci Code (le thriller s'enveloppe aussi de conspiration shibboleths comme l'Opus Dei et les Templiers pour faire bonne mesure) - mais la théorie trouve sa base dans les écrits des évangiles gnostiques, qui ont été découverts en 1945 et dont les experts religieux authentiques contestent toujours. Dans l'Évangile de Philippe, Marie-Madeleine, que l'on appelle les koinononos de Jésus, un terme grec pour "compagnon" ou "partenaire", est décrite comme étant plus proche de Jésus que tout autre apôtre.

 

 

Dans un échange entre Pierre et Marie-Madeleine, il lui avoue que "le Sauveur vous a aimée plus que toutes les autres femmes" - un moment de tension dans l'Ecriture qui semble dépeindre la jalousie que les autres apôtres ont pu ressentir pour la relation de Marie-Madeleine avec Jésus. La seule autre preuve utilisée à l'appui de la théorie est une mention de Jésus embrassant Marie-Madeleine souvent, mais certains disent que le baiser était la coutume et que c'était typique de Jésus de le pratiquer avec ses proches. Tu te souviens de Judas ?

 

 

LES NÉGATIONNISTES DE L'HOLOCAUSTE

En dépit de preuves accablantes et d'un aveu et d'excuses de la part de l'Allemagne il y a des décennies, les révisionnistes continuent d'affirmer que près de 6 millions de Juifs n'ont pas été tués par les Nazis pendant l'Holocauste. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, pour sa part, a qualifié l'Holocauste de "mythe" et a suggéré que l'Allemagne et d'autres pays européens, plutôt que la Palestine, fournissent des terres à un État juif. Contrairement à Ahmadinejad, la plupart des révisionnistes ne nient pas que les Juifs aient été internés dans des camps de prisonniers pendant la Seconde Guerre mondiale ; ils soutiennent plutôt que le nombre de morts a été grandement exagéré.

 

 

Les chambres à gaz sont un point de friction particulier : les négationnistes de l'Holocauste disent qu'elles n'étaient qu'une rumeur ou, si elles existaient vraiment, qu'elles n'étaient pas assez puissantes pour tuer - bien que les preuves et l'histoire indiquent le contraire. Et les photos de Juifs émaciés et mourants ? L'avocat Edgar J. Steele, un révisionniste, dit : "Toutes ces photos de personnes maigres et de corps empilés comme du bois de corde étaient en fait des Tchèques, des Polonais et des Allemands[qui] sont morts du typhus, qui sévissait dans les camps".

 

 

LA CIA ET LE SIDA

Depuis que les Centres de Control et de Prévention des Maladies ont signalé pour la première fois l'épidémie de VIH/sida en 1981, des rumeurs ont persisté selon lesquelles le virus mortel aurait été créé par la CIA pour éliminer les homosexuels et les Afro-américains. Même aujourd'hui, la théorie de la conspiration a un certain nombre de croyants très en vue. Le président sud-africain Thabo Mbeki a un jour vanté la théorie, contestant les allégations scientifiques selon lesquelles le virus provenait d'Afrique et accusant le gouvernement américain de fabriquer la maladie dans des laboratoires militaires. Lorsqu'elle a remporté le prix Nobel de la paix, l'écologiste kenyane Wangari Maathai s'est également appuyée sur les projecteurs internationaux pour appuyer cette théorie.

 

 

D'autres insistent pour que soit admis que le gouvernement ait injecté délibérément le virus aux hommes gays au cours d'expériences sur l'hépatite B à New York, San Francisco et Los Angeles en 1978. D'autres encore citent Richard Nixon, qui a combiné le département de guerre biologique de l'armée américaine avec le National Cancer Institute en 1971. Bien que les codécouvreurs du VIH - le Dr Robert Gallo de l'Institut national du cancer et le Dr Luc Montagnier de l'Institut Pasteur à Paris - ne s'entendent pas sur ses origines, la plupart des membres de la communauté scientifique croient que le virus est passé des singes aux humains dans les années 30.

 

 

L'ÉLITE REPTILIENNE

Ils sont parmi nous. Humanoïdes reptiliens extraterrestres buveurs de sang, mangeurs de chair et métamorphes, n'ayant qu'un seul objectif dans leur petite tête au sang froid : asservir l'espèce humaine. Ce sont nos dirigeants, nos dirigeants d'entreprise, nos acteurs et nos chanteurs qui ont remporté des Oscars et des Grammy Awards, et ils sont responsables de l'Holocauste, des attentats d'Oklahoma City et des attentats du 11 septembre... du moins selon David Icke, ancien journaliste sportif à la BBC qui est devenu l'homme affiche de la théorie en 1998 après avoir publié son premier livre, "The Biggest Secret", qui contient des interviews de deux Britanniques qui affirment que les membres de la famille royale ne sont que des reptiliens couronnés. Le théoricien du complot et philosophe du New Age, qui n'a porté que du turquoise pendant un certain temps et a insisté pour être appelé Fils de Dieu-Tête, dit que ces "Annunaki" (les reptiliens) ont contrôlé l'humanité depuis les temps anciens ; ils comptent parmi eux la reine Elizabeth, George W. Bush, Henry Kissinger, Bill and Hillary Clinton et Bob Hope.

 

 

Empiétant sur le territoire d'autres théoriciens de la conspiration, Icke prétend même que les lézards sont derrière des sociétés secrètes comme les francs-maçons et les Illuminati. Depuis qu'il a obtenu le titre douteux de "paranoïaque de la décennie" à la fin des années 1990, Icke a écrit plusieurs livres sur le sujet, dont son dernier ouvrage, "The David Icke Guide to the Global Conspiracy", le guide du complot global de David Icke.